26/05/2014

Christopher Wheeldon, du studio à la scène (2) : Danse Grande Vitesse

Clore Studio Upstairs, 24/04

Après l’insight consacré au Winter Tale, l’agenda du Royal Ballet donne une seconde occasion de se plonger dans l’univers chorégraphique de Christopher Wheeldon avec la reprise de DGV: Danse à Grande Vitesse quelques semaines plus tard. Comme il est d’usage, le programme et les participants à la répétition ne sont dévoilés que le soir même : cette fois le chorégraphe n’est pas présent et c’est le maître de ballet Christopher Saunders qui fait répéter les solistes de la seconde distribution* : Beatriz Stix-Brunell et Valentino Zucchetti, Tristan Dyer et Akane Takada, accompagnés par la pianiste Kate Shipway.

Christopher Wheeldon, du studio à la scène (1) : The Winter’s Tale

11/03, Linbury Studio Théâtre

Un mois avant la première de son dernier ballet, le Royal Opera House proposait une rencontre avec Christopher Wheeldon et son équipe pour en savoir plus sur le processus de création du Winter’s Tale et découvrir en avant-première quelques extraits du ballet. Comme d’habitude pour ce genre d’évènement, direction le Linbury Studio Théâtre, l’équivalent de l’amphithéâtre Bastille, situé sous la salle principale. La séance, bien que payante, est archicomble (je ne dois moi-même ma place qu’à une veille acharnée sur le site internet et environ 336 clics sur le bouton « refresh »). Le livret distribué à l’entrée indique la présence de nombreux danseurs, dont la toute dernière étoile de la maison, Vadim Muntagirov, qui à l’époque n’avait pas encore fait ses débuts.

18/05/2014

En répétition avec Natalia Osipova

12/05, Clore Studio Upstairs

Un lundi soir pluvieux après un réveil trop matinal (les joies de l’Eurostar à l’aube au retour de Paris), la perspective d’une soirée découverte en compagnie d’un chorégraphe à tendance weirdo-mélancolique n’est pas des plus enthousiasmantes, au point que j’avais presque envisagé d’y renoncer, avant de me rappeler les bonnes résolutions prises il y a 3 ans, le soir où j’ai manqué une répétition avec Alina Cojocaru et Johan Kobborg dans Le Lac des Cygnes : ne jamais faire l’impasse sur une répétition avec le Royal Ballet. Et bien mal m’en eut pris en effet, à voir la liste des participants : pas moins de sept danseurs dont trois étoiles, y compris la nouvelle méga-star de la compagnie.

Natalia Osipova en répétition au Royal Ballet © Andrei Uspensky

17/05/2014

Balanchine & prodigal sons de Paris à Londres

Opéra Bastille, 10/05 ; Royal Opera House, 14/05

A quelques jours d’intervalle, l’Opéra de Paris et le Royal Ballet proposaient tour à tour deux programmes néoclassiques débutant chacun par une œuvre de George Balanchine : Le Palais de Cristal (1947) à l’Opéra Bastille, suivi d’une création de Benjamin Millepied, lui-même très influencé par le fondateur du ballet américain, et Serenade (1935) à Londres, accompagnée d’une reprise de la première pièce narrative de Liam Scarlett, chouchou de la danse anglaise, et du fameux DGV (« didjivi ») de Christopher Wheeldon, qu’on ne présente plus.

Marianela Nuñez, Serenade © Tristam Kenton / ROH