31/12/2013

Les plus beaux moments de l'année danse 2013 en vidéo

[Janvier] On a commencé fort avec l'annonce de la nomination de Benjamin Millepied comme Directeur du Ballet de l’Opéra de Paris. Pour le plaisir, sa publicité pour Air France avec le célèbre baiser volant :

24/12/2013

Roméo et Juliette de Charles Jude

22/12, Opéra de Bordeaux

Tout comme les petits rats doivent désapprendre la danse à leur entrée à l’École de Danse, il faut parfois désapprendre un ballet pour mieux en apprécier une nouvelle production. Le Roméo et Juliette chorégraphié par Charles Jude, Tybalt de légende, s’inspire directement de la version Noureev entrée au répertoire de l’Opéra de Paris en 1984. On n’en saura pas plus sur les intentions du chorégraphe, le programme du spectacle (qui comporte par ailleurs une passionnante analyse de la partition de Prokofiev) étant pour le moins lacunaire au sujet de cette création de 2009 pour le Ballet de l’Opéra de Bordeaux.

20/12/2013

Alice Renavand nommée Étoile de l'Opéra de Paris

Il y a des danseuses pour qui la question n'est pas « le sera-t-elle ? »mais « quand le sera-t-elle ?» . Depuis sa promotion au rang de première danseuse il y a 2 ans, on n'attendait que l'occasion de voir Alice Renavand nommée étoile. On y avait cru sur Don Quichotte, puis sur Kaguyahime la saison dernière, en vain. Et il y avait eu cette date, le 20 décembre, sa première dans Le Parc où l'on savait déjà qu'elle excellerait. Rumeur confirmée par une série de tweets de Philippe Noisette, journaliste de danse tenu au courant des nominations et qui depuis deux saisons n'a jamais manqué de nous vendre la mèche...

Alice Renavand dans Kaguyahime

18/12/2013

Le Ballet du Capitole dans les pas de Noureev

16/12, Opéra de Massy

Le Ballet du Capitole de Toulouse était ce weekend en tournée à l’Opéra de Massy, une occasion rare de découvrir la compagnie en région parisienne. Dirigée depuis août 2012 par Kader Belarbi, ancien danseur étoile de l’Opéra de Paris, elle proposait le programme Dans les pas de Noureev récemment créé à Toulouse en souvenir du monstre sacré de la danse disparu il y a 20 ans. Conçue sous la forme de deux actes entiers et de trois pas-de-deux extraits de ballets classiques, la soirée se veut à la fois un hommage au danseur, célèbre interprète de ces rôles, et au chorégraphe, qui a su redonner de la substance aux œuvres de Petipa. Pari réussi pour une troupe d’une très haute tenue...

Le compte-rendu du spectacle est à lire sur le blog Danses avec la plume !

Rudolf Noureev à Oslo © Karsten Bundgaard