07/08/2013

Le Royal Ballet à Monaco

Le Royal Ballet démarrait cette année sa tournée d’été par une étape à Monaco, avant de s’envoler vers Tokyo. La compagnie londonienne apportait à la cité monégasque une œuvre phare de son répertoire, L’Histoire de Manon du chorégraphe Kenneth MacMillan, pour quatre soirées aux distributions prestigieuses. Toutes les stars de la compagnie avaient fait le déplacement : ce samedi 29 juin, les étoiles Steven McRae et Roberta Marquez assuraient ainsi la matinée, tandis qu’Edward Watson et Mara Galeazzi – qui faisait ses adieux à la compagnie – clôturaient la série le soir. Dans des conditions paradisiaques (eau cristalline, casino, couleurs du Sud...), Cams et moi avions fait le déplacement, profitant du passage de la troupe pour découvrir la ville.


Entre la piscine de l’hôtel et la plage, direction le Grimaldi Forum pour la première représentation de la journée. Bonne surprise, nous sommes replacées d’office dans les premiers rangs de l’orchestre, le balcon où nous avions pris nos places ayant été fermé, faute de spectateurs. Les amis anglais que nous retrouvons sont étonnés du faible taux de remplissage : nous leur expliquons que le ballet est sans doute moins populaire en France qu’il ne l’est à Londres, où on ne peut faire un pas dans le métro sans tomber sur des affiches de danse. « Mais Carlos Acosta est célèbre ! » Pas assez apparemment ; à moins que ce ne soient les tarifs trop onéreux qui aient découragé les touristes (pourtant fortunés, à en juger par les robes scintillantes et les escarpins vertigineux).

Le compte-rendu du spectacle est à lire sur le blog Danses avec la plume.