24/12/2013

Roméo et Juliette de Charles Jude

22/12, Opéra de Bordeaux

Tout comme les petits rats doivent désapprendre la danse à leur entrée à l’École de Danse, il faut parfois désapprendre un ballet pour mieux en apprécier une nouvelle production. Le Roméo et Juliette chorégraphié par Charles Jude, Tybalt de légende, s’inspire directement de la version Noureev entrée au répertoire de l’Opéra de Paris en 1984. On n’en saura pas plus sur les intentions du chorégraphe, le programme du spectacle (qui comporte par ailleurs une passionnante analyse de la partition de Prokofiev) étant pour le moins lacunaire au sujet de cette création de 2009 pour le Ballet de l’Opéra de Bordeaux.

Roméo et Juliette, plus qu’une histoire d’amour impossible, c’est la confrontation entre deux mondes : la trivialité de la foule élisabéthaine, visible dans les scènes de marché, et l’amour sublime que se portent les deux jeunes premiers issus de la noblesse. En souhaitant "exacerber la passion amoureuse", Charles Jude fait la part belle à ce deuxième univers...

La suite du compte-rendu est à lire sur Danses avec la plume !

Roméo et Juliette, Ballet de l'Opéra de Bordeaux © Sigrid Colomyès

Aucun commentaire: