20/12/2013

Alice Renavand nommée Étoile de l'Opéra de Paris

Il y a des danseuses pour qui la question n'est pas « le sera-t-elle ? »mais « quand le sera-t-elle ?» . Depuis sa promotion au rang de première danseuse il y a 2 ans, on n'attendait que l'occasion de voir Alice Renavand nommée étoile. On y avait cru sur Don Quichotte, puis sur Kaguyahime la saison dernière, en vain. Et il y avait eu cette date, le 20 décembre, sa première dans Le Parc où l'on savait déjà qu'elle excellerait. Rumeur confirmée par une série de tweets de Philippe Noisette, journaliste de danse tenu au courant des nominations et qui depuis deux saisons n'a jamais manqué de nous vendre la mèche...

Alice Renavand dans Kaguyahime

J'ai eu au moins 5 places en main pour cette représentation, revendues une à une au gré de mes atermoiements. C'est que, imaginez, j'avais aussi réussi à mettre la main sur le saint Graal plusieurs places pour La Belle au Bois Dormant le même soir, ballet concurrent en cette saison de Noël. Difficile de choisir : ne pas manquer une nomination, occasion unique, mais spectacle multiple, ou ne pas manquer une représentation dotée d'une distribution de rêve, et surtout la possibilité d'y convier des proches ? La générale du Parc a tranché, ce fut La Belle (sans regret puisque cela n'a pas empêché la nomination d'avoir lieu).

Alice Renavand rejoint donc la constellation de l'Opéra avec une aura très contemporaine. La jeune interprète s'est illustrée dans la plupart des créations et des reprises d’œuvres du répertoire contemporain, de Wayne McGregor à Jiri Kylian en passant par William Forsythe et Mats Ek. Elle a également eu l'occasion de prouver qu'elle pouvait aborder les classiques à l'occasion de Don Quichotte la saison dernière. Énigmatique et rayonnante, cette artiste a déjà su trouver sa place parmi les Étoiles grâce à sa personnalité artistique et la profondeur qu'elle donne à ses rôles. On pourra prochainement l'admirer dans Fall River Legend d'Agnes de Mille.

Alice Renavand et Hervé Moreau, Le Parc © Agathe Poupeney

Ne manquez pas ses dernières représentations dans Le Parc les 24 et 29 décembre.

Aucun commentaire: