19/04/2011

Pink Lady is back

Tout d’abord, je tiens à remercier les irréductibles qui ont continué à se rendre sur mon blog, chaque jour au cours du mois et demi écoulé depuis le dernier compte-rendu : ça fait chaud au cœur (même en sachant que la plupart des visiteurs sont arrivés ici avec des recherches bizarres telles que « trois petits cygnes et puis s'en vont », « manger le brandy butter » ou encore « mozart l opera rock a t il voler la vedette a romeo et juliette » et ont dû en repartir assez vite, effrayés par les coloris et/ou les mots-clés et/ou les photos de garçons en collants).


Un nouveau job, une recherche de logement et des ballets à aller (re)voir tous les soirs m’ont laissé peu de temps pour écrire des comptes-rendus. Ne vous étonnez donc pas de découvrir une critique de Casse-Noisette au mois d’août, et un florilège de vraies-fausses excuses d’ici là... 

Davantage d’actualité, la fin de la chronique sur le cours de critique de danse, quelques aperçus de danse contemporaine à Londres, et une série d’articles sur la production de Roméo et Juliette qu'on peut voir en ce moment à l’Opéra de Paris devraient suivre before long.

Aucun commentaire: